Navigation – Plan du site
Archives Binet
14

Archives Binet

Bernard Andrieu et Alix Garnier
p. 229-234

Texte intégral

14

1Nous publions ici des manuscrits inédits d'Alfred Binet issus des archives de la Société Binet-Simon ou d'autres fonds nationaux ou internationaux. L'archive est d'abord retranscrite, puis contextualisée et enfin présentée à travers une reproduction scannée. Tout droit de citation ou de reproduction de ces archives doit faire mention de la publication inédite que nous faisons dans la Revue Recherches & Éducations.

2Archives Binet n° 24101895

3“ J. Courtier : “Reconnaissance” 24 octobre 1895, 2 p”.

4Retranscription du Manuscrit

  • 1 . Un exemple de ce que Binet de 1893 dans son article la mémoire visuelle concrète

5« On place une pince à tube, déjà vue. J’ai vu l’objet, j’ai fermé les yeux, et j’ai en présence à l’esprit l’image assez nette, forme et couleur, de l’objet1. Cette image a duré un certain temps. Quand je l’ai ouvert les yeux, il y a en un instant de recherche, et j’ai la vision de la pince qui ou s’est trouvée d’accord avec l’image, ou a réveillé cette image.

6Porte monnaie, non vu. La vision brusque du porte-monnaie a provoqué momentanément la réponse non, sans comparaison conscience avec rien. Il y a un sentiment d’opposition.

7Commutateur graphique, non vu s’attendait à un objet différent – n’ a pas eu réveil de l’image de la pince.

8Rien – il n’y avait rien- a dit rien – cela s’opposait à l’attente de quelque chose.

9Pince n’a point fait de comparaison.

10Bouteille d’encre bleue-non- c’est automatique-

11Sans comparer à aucun des objets, l’idée de quelque chose nouveau

12Pile de Grenet. Non. Ce qui frappe d’abord, c’est l’émotion provoquée par l’apparition d’un objet plus grand que celui qu’on attendait. Ce qui a provoqué cette émotion, ce sont les mouvements de l’œil et de la tête auxquels je ne me trouvais pas adapté. L’état de tension musculaire n’était pas adapté. J’ai fait des mouvements que je m’attendais pas avoir à faire. Cela a produit un peu à moi l’effet d’un jeu de mots. Caractère émotionnel : le rire. A un peu gesticulé. Il y a eu dans l’état total un changement considérable-

13Fil de métal. Non. J’ai pris un certain temps pour bien voir et bien reconnaître-. Le souvenir des autres objets n’est nullement présent. En voyant ceci, l’image des autres objets ne me vient même pas.

14_____________

15« Pour le toucher, il y a une persistance de la sensation qui gêne l’expérience »

16Le manuscrit se trouve dans le dossier vert d’archives manuscrites que nous avons retrouvé avec Eric Binet lors de l’inventaire de l’appartement de Georgette et Géraldine Binet, à la mort de cette dernière. Le document manuscrit se présente comme un verbatim expérimental de Jules Courtier ou d’Alfred Binet dans une expérimentation menée par Alfred Binet ou Jules Courtier, selon le sens que l’on donne au titre : J. Courtier, 25 octobre 1895, Reconnaissance.

17Si c’est bien Alfred Binet qui prend les notes, c’est bien son écriture et il était dans le dossier vert dans lequel Binet rassemble des documents divers de travail, y compris ceux de collaborateurs ou d’instituteurs, sur les réactions de Courtier à un test de reconnaissance d’objet en aveugle au Laboratoire de psychophysiologie de la Sorbonne ce 24 octobre 1895. Ou Alfred Binet qui fait un verbatim de l’expérience que J. Courtier lui fait passer de reconnaissance d’objet, comme l’attesterait les passages à la 1er personne et l’absence de guillemets pour citer le recueil d’un verbatim qui n’est pas le sien. Pourtant il y a aussi des passages en troisième personne, indiqués en italique dans notre tapuscrit, qui indique que Alfred Binet, c’est bien son écriture décrirait l’expérience que fait J. Courtier ?

18Les travaux du laboratoire de psychologie physiologique, republiée par Serge Nicolas en 2011, de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes dans la section des Sciences naturelles, créé le 23 janvier 1889 à la Sorbonne par Henri Beaunis, «  Si H. Beaunis a permis la mise en place d’un nouveau laboratoire et a attiré vers lui les chercheurs français et étrangers, il n’a pas effectué lui-même de recherches expérimentales originales comme en témoignent ses publications de l’époque, ce rôle revient sans nul doute à Alfred Binet » (Nicolas, 1995, p. 286). H. Beaunis réunit Alfred Binet (1857-1911), Jules Courtier (1860-1938, chef adjoint des travaux, nommé fonctionnaire de l’EPHE le 4 août 1893), Charles Henry (1859-1926, Maître de conférences, nommé fonctionnaire de l’EPHE le 30 septembre 1893) Jean Philippe (1862-1931, chef des travaux, nommé fonctionnaire de l’EPHE le 4 août 1893), Nicolas Vaschide (1874-1907) et Victor Henri (1872-1940), il reste au laboratoire entre octobre 1892 et avril 1894 comme élève boursier). Alfred Binet réalise en 1893 une étude sur « La vitesse des mouvements graphiques », et cosigne avec les autres collaborateurs, Introduction à la psychologie expérimentale.

  • 2 . V. Henri, « Recherches sur la localisation des sensations tactiles », L’Année psychologique, n°2, (...)
  • 3 . A. Binet, Mémoire visuelle géométrique, Laboratoire de psychologie physiologique, R.Ph., 35, 1893 (...)
  • 4 . op. cit., p. 108.

19Cette note s’inscrit dans les travaux menés avec Alfred Binet sur le toucher par une étude expérimentale (Binet ; Courtier, 1895). Victor Henri a publié dès octobre 1893 dans Les Archives de physiologie un article sur les « Recherches sur la localisation des sensations tactiles », article repris dans l’Année psychologique n°2 de 1895 sous le même titre. La méthode de la reconnaissance en aveugle est bien la même « prier le sujet de toucher les yeux fermés »2. Binet vient de publier en 1893 dans la Revue philosophique dans la rubrique Travaux du laboratoire de psychologie physiologique, un article sur la mémoire visuelle géométrique notamment chez les joueurs d’échecs : la mémoire visuelle concrète serait une « copie de la perception visuelle correspondante »3. Mais d’autres joueurs jouant en aveugle ont bien « une vision mentale  qui leur permet de juger la position et de combiner les coups » : cette abstraction sans précision sur la couleur et la forme de la pièce est décrite par Binet comme une « mémoire visuelle géométrique »4 qui repose sur une représentation.

  • 5 . A.P.,1, 345-351 : F.-B. Dresslar, Etudes sur la psychologie du toucher, Am. J. of Psychol., juin, (...)

20Mais avec le toucher le facteur émotionnel, rire ou surprise de la dimension réelle des objets comme la pile de Grenet, maintient la présence de la sensation, « Pour le toucher, il y a une persistance de la sensation qui gêne l’expérience » dans la mémoire visuelle comme dans la vision mentale représentationnelle. Binet le sait depuis qu’il lit attentivement les travaux internationaux. Il dresse, Victor Henri assure les textes allemands, dans les comptes rendus du numéro 1 de l’Année psychologique en 1894, une série sur les sensations du toucher5.

Beaunis H., Binet A. (1893). Travaux du laboratoire de psychologie physiologique de la Sorbonne (1892-1893), Paris, L’harmattan coll. Encyclopédie philosophique, éd S. Nicolas. 2011.

Binet A., (1893). Mémoire visuelle géométrique, Laboratoire de psychologie physiologique, R. Ph., 35, p. 104-106.

Binet A., Courtier J., (1893), Sur la vitesse des mouvements graphiques, Travaux du Laboratoire de psychologie physiologique, R. Ph., 35, p. 664-671.

(1893). Contribution à la psychologie du musicien. Travaux du Laboratoire de Psychologie Physiologique (1892), 1, p. 84-89.

(1893). Sur la vitesse des mouvements graphiques. Revue Philosophique de la France et de l’Etranger, 35, juin, p. 664-671.]

(1894). Sur la vitesse des mouvements graphiques. Travaux du Laboratoire de Psychologie Physiologique (1893), 2, p. 14-21 [publié auparavant : Binet,

(1894). Nouvelles expériences sur la vitesse des mouvements graphiques. Travaux du Laboratoire de Psychologie Physiologique (1893), 2, p. 22-23. [Publié auparavant : Binet, A., Courtier, J. (1894). La vitesse des mouvements graphiques. Revue Philosophique de la France et de l’Etranger, 37, janvier, 111-112.]

(1895). Le critérium musical. Etude et vérification du toucher au piano, A.P., 1, p. 529-530.

Binet A., Philippe J., Courtier J., Henri V. (1894). Introduction à la psychologie expérimentale, Paris, Alcan.

Nicolas S. (1995). H. Beaunis (1830-1921) directeur fondateur du laboratoire de psychologie physiologique de la Sorbonne, L'Année Psychologique, 95, p. 267-291.

Nicolas S. (2011). « Les premières recherches de Binet au laboratoire de psychologie de la Sorbonne (1891-1894) », Recherches & Educations  n° 5, p. 37-51.

Reproduction scannée du Manuscrit

Haut de page

Notes

1 . Un exemple de ce que Binet de 1893 dans son article la mémoire visuelle concrète

2 . V. Henri, « Recherches sur la localisation des sensations tactiles », L’Année psychologique, n°2, 1895, p. 167-192, ici p. 188

3 . A. Binet, Mémoire visuelle géométrique, Laboratoire de psychologie physiologique, R.Ph., 35, 1893, p. 104-106, ici p. 105.

4 . op. cit., p. 108.

5 . A.P.,1, 345-351 : F.-B. Dresslar, Etudes sur la psychologie du toucher, Am. J. of Psychol., juin, vol. n°3, 1894. -A.P.,1, 351 : F. Galton, La sensibilité comparée de l’homme et de la femme étudiée dans la région de la nuque, Nature, 10 mai, 1894 A.P.,1, 351-352 : Krohn, Aires de sensation et mouvements, Psych.Rev., vol.I, n.3, mai, 1894, p. 280. A.P., 1, 352 : E.A. Pace, Estimation tactile de l’épaisseur, Proccedings Ame.Psych. Association, 1893, p. 5.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Andrieu et Alix Garnier, « Archives Binet », Recherches & éducations, 10 | 2014, 229-234.

Référence électronique

Bernard Andrieu et Alix Garnier, « Archives Binet », Recherches & éducations [En ligne], 10 | mars 2014, document 14, mis en ligne le 31 mai 2014, consulté le 24 avril 2017. URL : http://rechercheseducations.revues.org/2030

Haut de page

Auteurs

Bernard Andrieu

Articles du même auteur

Alix Garnier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo Société Binet-Simon
  • Revues.org