Navigation – Plan du site
Notes de lecture

Dominique Gelin, Patrick Rayou, Luc Ria. Devenir enseignant. Parcours et formation

Paris, Armand Colin, coll. 128, 2007, 125p.
Philippe Veyrunes
Référence(s) :

Paris, Armand Colin, coll.128,2007,125p.

Entrées d’index

Mots-clés :

enseignant, formation, parcours
Haut de page

Texte intégral

1Cet ouvrage, petit par la taille mais dense par le contenu, est destiné aux futurs enseignants ou à ceux qui débutent dans ce métier. Il vise à leur fournir des outils d’analyse et de réflexion pour faire face aux difficultés des débuts dans le métier. Les auteurs sont enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation pour deux d’entre eux et responsable de formation en IUFM pour la troisième. Ils savent de quoi ils parlent : spécialistes des questions de l’entrée dans le métier des enseignants, ils conduisent leurs travaux de recherche dans l’académie de Créteil, réputée parmi les plus difficiles de France. L’ouvrage réussit ainsi un difficile pari : partant du point de vue d’enseignants stagiaires sur leur métier et leur formation, il l’éclaire d’analyses issues de très nombreux travaux de recherche en sciences de l'éducation, sociologie, ergonomie ou formation des adultes. Composé en trois parties, il présente dans la première (« Parcours ») les « nouveaux enseignants » d’origines et de parcours très divers, experts de leur discipline, en prenant appui sur leurs témoignages, frappants de vérité et de force. Ces derniers évoquent leurs expériences de débutants, affectés dans des établissements difficiles et leurs surprises, leurs doutes, leur souffrance mais aussi leur enthousiasme face aux élèves, à leurs collègues, à l’administration, aux parents. Les auteurs proposent une première mise en perspective de ces expériences qui permet de repérer les difficultés typiques des débuts dans le métier du point de vue des stagiaires. La deuxième partie (« Outils »), partant toujours du point de vue sans complaisance des stagiaires et évoquant certaines des critiques régulièrement adressées aux IUFM, propose des éléments d’analyse étayés par les travaux de recherche. Les auteurs abordent ainsi les questions de la formation initiale, du travail avec les élèves et du travail avec d’autres. Ils analysent par exemple la place et le rôle de la formation initiale, la nature de l’alternance, les changements de nature du travail enseignant et sa complexification, dans le contexte de la massification de l’école et de l’hétérogénéité des publics. Ils étudient les difficultés des enseignants débutants à se positionner face à des élèves très différents de ceux qu’ils ont été, à les comprendre et à les enseigner tout en faisant respecter l’ordre et en acceptant de faire certains renoncements. Les auteurs réinterrogent la place des savoirs disciplinaires et considèrent que leur maîtrise n’est plus suffisante pour le métier d’enseigner qui doit être conçu comme un tout. Ils abordent également la nature paradoxalement solitaire et solidaire du métier et les difficultés liées à l’isolement dans la classe, ressentie positivement comme facteur d’autonomie et de liberté mais aussi vécue comme abandon. Les auteurs notent que l’affectation systématique des débutants dans les établissements difficiles où ils se trouvent souvent sans aucun « ancien » les conduit à se « serrer les coudes », mais rend difficile la transmission générationnelle. La troisième partie (« Pistes »), présente quelques-uns des dispositifs de formation, stabilisés ou novateurs, mis en œuvre dans les IUFM. Les auteurs reviennent à cette occasion sur les difficultés liées à l’alternance à travers les questions de l’accompagnement lors des stages. Ils évoquent la voie de l’analyse des pratiques professionnelles dont ils soulignent l’intérêt mais aussi les ambigüités et difficultés. Ils en proposent de nouvelles formes, prometteuses, plus étayées théoriquement et ancrées dans l’expérience des stagiaires.
Cet ouvrage de chercheurs, collant à la réalité du « terrain », constitue un exemple très réussi des tentatives d’articulation entre la recherche et la formation, nées de l’implantation de la recherche dans les IUFM, au bénéfice de la formation des enseignants. Il montre aussi qu’il y a bien une réalité des « nouveaux enseignants » et que ce changement générationnel peut être une chance pour l’école, même si l’institution est loin d’en prendre la pleine mesure et d’en tirer les conséquences en termes de politique de formation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Philippe Veyrunes, « Dominique Gelin, Patrick Rayou, Luc Ria. Devenir enseignant. Parcours et formation », Recherches & éducations [En ligne], 1 | 2e semestre 2008, mis en ligne le 19 février 2011, consulté le 17 août 2017. URL : http://rechercheseducations.revues.org/464

Haut de page

Auteur

Philippe Veyrunes

CREFI-T, Université de Toulouse 2, le Mirail.

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo Société Binet-Simon
  • Revues.org