Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Madeleine, 28 août 1901

2Louis XI

3Catherine

4Louis XI : parce qu’il savait dissimuler ses sentiments.

5Catherine : parce qu’elle est à plaindre.

6Faire un voyage à bicyclette. J’irais avec Alice et Camille à Paris, au théâtre.

7Oui, parce que je n’aime pas beaucoup une vie calme et monotone.

8Je la donnerais à Camille.

9Je serais bien forcée de laisser à papa le soin de le payer.

10Ma bicyclette et ma montre. Si je perdais ma bécane, je serais désolée et je ferais des économies pour en acheter une autre. Quant à ma montre, je serais encore plus ennuyée car je ne pourrais pas la remplacer aussi facilement.

11L’intelligence et le dévouement.

12Gaie et communicative.

13Quelle est l’existence que tu désirerais avoir à 25 ans ? Décris-la avec détail en donnais les raisons de tes préférences.

14Je désirerais deux choses, mais je ne sais pas laquelle je préférerais. La première, c’est de vivre indépendante comme Moïna, pouvoir faire ce que l’on désire. Est-ce que ce n’est pas charmant ? Voyager seule, n’être commandé par personne, avoir la liberté enfin ! Mais à ce genre de vie il y a malheureusement un revers que je soupçonne sans en être sûre : j’ai peur que lorsque je rentre chez moi le soir, la tristesse ne vienne m’assiéger. Cela me semble horrible. Cependant, je crois que les bons côtés emportent encore les mauvais. Lorsque l’on vit seule, on ne doit avoir aucun souci, aucun chagrin, et c’est déjà beaucoup ; mais avant de me jeter dans cette vie-là, je veux d’abord bien réfléchir. La seconde, c’est d’être mariée, et naturellement c’est d’être heureuse. J’aimerais aussi ne pas beaucoup voyager. Quant aux avantages que l’on peut retirer de cette vie-là, c’est peut-être d’avoir un intérieur, etc.

15Quel est le personnage de lecture, roman, histoire ou de la réalité, que tu admires le plus et qui est ton idéal ? C’est peut-être Louis XI, je ne puis dire cependant que c'est mon idéal.

16Qu’est-ce qui te plaît en Louis XI ? C’est sa méchanceté pour ceux qui lui avaient désobéi, et son dur caractère.

17Alice, 1er septembre 1901

  1. Aujourd'hui je préfère Louis (XIV), mais autrefois j'aimais mieux Napoléon Ier.

  2. Je n'ai pas de héros favori dans le roman, je n'aime pas d'habitude les personnages de romans.

  3. Je ne vois pas de héros dans la vie réelle.

  4. Je préfère Louis XIV parce qu'il était un roi très grand et très puissant. Seulement, il est regrettable qu'il l'ait su vers la fin de son règne.

  5. Le bonheur le plus grand pour moi serait de faire tout ce que je veux sans empêchements.

  6. Je voudrais voyager beaucoup si j'étais libre, et avoir une vie très irrégulière.

  7. Non, je préfère une vie mouvementée à la vie calme.

  8. Cette somme de mille francs, je la placerais pour qu'elle me rapportât.

18Si cette bicyclette était à une personne étrangère, je tâcherais de lui payer le dégât dans le plus court délai ; si elle était à moi, je la mettrais de côté. L’objet auquel je tiens le plus est ma bicyclette.

19Parce que c’est avec elle que se passent les heures les plus agréables. Si je la perdais, il me semblerait que je recule de plusieurs années et que je serais condamnée à aller à pied.

20La franchise. La qualité contraire à la timidité, la franchise et la bonté.

21Quelle est l’existence que vous désireriez avoir à 25 ans ? Décrivez-la avec détail en donnant les raisons de vos préférences. A 25 ans, je désirerais mener une paisible existence dans mon ménage, et si j’envisage cette époque, je ne vois rien qui m’en empêchera absolument ; l’existence que je désirerais mener serait bien calme, sans soucis si cela se peut. Je m’occuperais surtout de mon intérieur, ce qui est fort séduisant, mais je me livrerais aux occupations qui me sont chères, telles que la lecture ou encore la peinture.

22D’où vient que la bicyclette tant aimée ne figure pas dans ce tableau ? A vrai dire, je n’y pensais point ; si j’y pense, il me semble que je ne l’aimerais plus ou que vivant à Paris, je n’en ferais pas ou bien encore que je préférerais m’occuper de l’éducation de mes enfants que de faire de la bicyclette.

23Ces réponses si raisonnables viennent-elles d’une impression du moment, ou bien as-tu déjà pensé à tout cela ? Il y a déjà longtemps que j’y ai pensé, je crois que d’ici là j’oublierai la bicyclette.

24Quel est le personnage de lecture, roman, histoire ou de la réalité, que tu admire le plus et qui est ton idéal ? Lorsque je lis un roman, je suis aussitôt emballée pour tous les héros. Mais lorsque j’en lis un autre, j’oublie les précédents. Quant à la réalité, je n’admire pas grand monde.

25Cependant, si on te demandait de te décider ? Il me semble qu’en roman c’est encore le héros des Trois mousquetaires que je préfère surtout : Athos.

26Quel est alors le personnage que tu aimes le moins. Cela est moins difficile car il y a bien dans chaque roman trois ou quatre personnages assommants au possible, Bonacieux dans les Trois mousquetaires et Mazarin dans Vingt ans après.

27Alice, 22 Septembre 1901

28Aimes-tu lire les romans ? Moins que ta sœur, il me semble. Beaucoup moins. C’est le nouveau qui m’ennuie en lisant un roman.

29Cependant, il y en a que tu n’achèves pas. Oh ! Oui.

30Aimes-tu lire ? Je peux très bien m’en passer.

31Dis un peu s’il y a quelque chose qui n’est pas tout à fait à ton gré dans la lecture ? C’est que d’habitude, il y a des choses qui ne m’intéressent pas. Ce qui m’ennuie en lisant, ce sont les longueurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« L’idéal », Recherches & éducations, HS n°1 | 2011, 176-189.

Référence électronique

« L’idéal », Recherches & éducations [En ligne], HS n°1 | octobre 2011, mis en ligne le 01 janvier 2013, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://rechercheseducations.revues.org/865

Haut de page

Droits d’auteur

Propriété intellectuelle

Haut de page
  • Logo Société Binet-Simon
  • Revues.org